fbpx
MenuFermer
Agence 37 rue Jules Siegfried 76600 Le Havre
Tél. 02 78 08 95 57

À savoir sur le monde de l’audiovisuel…

Aujourd’hui, plongez avec nous dans le monde du cinéma, de la vidéo et de la production audiovisuelle… Découvrez les différents mouvements de caméra, les vitesses, les formats vidéo, mais aussi les différents types de plans (de quoi briller en société) ! 

Les différents mouvements de caméra

Panoramique

Ce mouvement de caméra est une rotation sur un axe fixe (horizontal ou vertical). On parle de pan ou de tilt. Quand on fait pivoter la caméra à l'horizontale, c’est un pan. Et quand la caméra pivote verticalement, c’est un tilt. Il est bien sûr possible de combiner les deux types de panoramique. On utilise ce mouvement pour suivre un sujet qui se déplace et montrer l’endroit où il va. Les panoramiques sont souvent utilisés en tant qu’introduction ou conclusion, mais ils peuvent aussi servir le récit, ou donner une impression au spectateur.

Travelling 

Le travelling est également un mouvement horizontal ou vertical, mais cette fois l’axe est également en mouvement. On utilise un travelling pour suivre un sujet, pour le contourner, tourner autour de lui, s’en rapprocher ou encore s’en éloigner. Les sujets d’un film ou d’une vidéo sont en mouvement, le travelling sert donc à donner cette impression de mouvement et à accompagner le sujet en question. 

Zoom

Vous connaissez certainement ce mouvement ! On parle ici de Zoom-In ou Zoom-Out. Le Zoom-In permet de rentrer dans l’image, de se rapprocher du sujet, et le Zoom-Out va donner une impression d’éloignement, on distingue le sujet dans son environnement. Pour résumer, on se rapproche ou on s’éloigne du sujet, en gardant la caméra fixe. 

Plan fixe

La caméra filme tout en étant immobile. Première technique utilisée dans les débuts du cinéma, aujourd’hui, on s’en sert pour des champs / contre-champs (vous ne savez pas ce que c’est ? Cliquez ici), des plans de coupe, des scènes simples…

Plan séquence

Habituellement, lorsque l’on actionne la caméra, on tourne un plan qui correspond à une scène. Mais parfois, on enclenche la caméra pour tourner toute une séquence (une suite de scènes). On appelle ça un plan séquence, et pendant ce plan la caméra sera amenée à effectuer différents mouvements pour suivre et accompagner les sujets. Par exemple, le film 1917 de Sam Mendes est une suite de plans séquences, mis bout à bout pour donner l’impression d’un seul plan séquence qui dure tout le film. 

Les différentes vitesses 

Hé oui, il est possible de filmer avec des vitesses différentes… Ça vous semble un peu trop technique ? On vous explique ! 

Tout d’abord, on ne filme pas avec les mêmes vitesses selon certaines zones géographiques. Et tout ça, c’est en rapport avec les fréquences du courant électrique qui diffèrent selon les régions du monde : les standards américains et asiatiques ont une cadence allant de 30 à 60 fps car la fréquence du courant dans ces zones est de 60 Hz, tandis que les standards européens vont de de 25 à 50 fps puisque la fréquence du courant est de 50 Hz en Europe.

Mais les différentes vitesses ne concernent pas seulement la fréquence du courant électrique, elles permettent aussi de faire des effets de ralentis. Par exemple, au moment du tournage, si le nombre d’images par seconde est plus élevé qu’à la projection, on obtient un ralenti, et si le nombre d’images par seconde est moins élevé lors du tournage, on obtient un accéléré. Ce changement de vitesse permet d’avoir une certaine fluidité.

Si vous filmez une vidéo avec votre smartphone, destinée au web, vous n’avez pas à vous préoccuper de la vitesse, sauf si vous filmez sous certains éclairages. La vitesse pré-enregistrée sera de 30 images/seconde, mais vous pouvez modifier vos réglages.

Pour une esthétique plus “cinéma” vous pouvez filmer en 24 images/seconde.

Si vous utilisez plusieurs caméras, attention de bien caler toutes vos caméras sur la même vitesse, et si vous filmez pour la TV, il sera préférable de filmer en 25 images/seconde.

Découvrez notre lexique vidéo !

Les différents formats vidéo 

Aujourd’hui, lorsque l’on utilise une caméra, nous pouvons filmer dans différents formats : cinéma, 16:9, 4:3… 

Le format cinéma s’appelle en réalité le format cinémascope original et a un ratio de 2,35:1 ou de 1,85:1.

Le format 16:9 est le plus utilisé aujourd’hui pour des vidéos sur le web ou pour les télévisions. On utilise également le 9:16 pour les stories, les IGTV, les reels, les Tik Tok…

Le format 4:3 est l’ancien format des téléviseurs, beaucoup moins utilisés aujourd’hui.

Les différents plans en vidéo

Plongée, contre plongée, vue subjective

Il existe différents types de plans pour transmettre certaines impressions, sensations, ou émotions au spectateur. 

Pour décrire les lieux, l’environnement ou les décors, on utilise un plan d’ensemble ou un plan général. Pour filmer une action, on utilise un plan américain, un plan taille ou un plan moyen. Et pour filmer les expressions des acteurs, on utilise un plan rapproché, un gros plan et un très gros plan. 

On parle parfois de vue subjective : c’est en fait quand la caméra adopte le point de vue du personnage ; et d’insert : c’est quand on filme un produit, un détail ou un objet. 

On va également parler de plongée et de contre-plongée. Une contre-plongée sert à donner une impression de grandeur venant du personnage car la caméra se place au-dessous du sujet, et inversement pour la plongée.

Vous connaissez maintenant les principaux termes techniques que vous êtes susceptibles d'entendre sur un plateau de tournage ! Les différents plans, les formats, l'importance de la vitesse en vidéo, mais aussi celle du mouvement. Pour en savoir plus, suivez-nous sur Instagram, LinkedIn et YouTube pour en savoir plus !