fbpx
MenuFermer
Agence 37 rue Jules Siegfried 76600 Le Havre
Tél. 02 78 08 95 57

L’impact du digital sur l’environnement

L’écologie et la préservation de notre environnement sont un enjeu majeur aujourd’hui et nous en avons tous (ou presque…) conscience. Nous avons tendance à penser qu’il vaut mieux envoyer un email plutôt qu’une lettre par courrier, pour ne pas gâcher du papier inutilement, et donc pour moins polluer… Et si je vous disais qu’envoyer des emails a un impact direct sur l'environnement ? En effet, un email envoyé avec une pièce jointe d’1Mo émet environ 20 gr de CO2. Pour vous donner une idée, c’est l’équivalent de la consommation électrique d’une ampoule de 60W allumée pendant environ 25 minutes. (Source CNRS). À l’échelle mondiale, 204 millions d’emails sont envoyés chaque minute, et là, ça fait beaucoup. On vous laisse faire le calcul... Le digital a un impact sur l'environnement.

À l’heure où nos vies se digitalisent, il est donc important de comprendre les différents enjeux que cela entraîne et comment faire pour éviter ou diminuer cette pollution numérique. Le digital a un impact direct sur l'environnement.

Les enjeux environnementaux liés au digital

GreenIT a précisé, en 2019, que le numérique consomme 5,5% de l’électricité mondiale, et qu'elle génère 3,8% des gaz à effet de serre émis par l’humanité. Trois dimensions sont donc à prendre en considération pour calculer l’impact environnemental du digital : les émissions de gaz à effet de serre, l’épuisement des ressources naturelles et la pollution globale. 

La croissance du digital et de la digitalisation des entreprises à un impact évident sur l’environnement, quand on pense à l’énergie qu’il faut pour développer ces technologies mais aussi à celle qu’on dépense lors de leur utilisation.

Mais en clair, qu’est-ce qui pollue l'environnement dans le domaine du digital ? Il y a d’abord la fabrication des équipements et du matériel, la consommation électrique liée à l’utilisation des équipements, la fabrication des équipements réseau, et enfin, la consommation électrique des centres informatiques. Les serveurs informatiques utilisent beaucoup d’énergie mais ce n’est pas la première cause de pollution liée au digital. Rien que le fait d’ouvrir une page web pour faire une recherche demande des ressources, si on pense aux ressources utilisées pour la fabrication du matériel, et pour son utilisation quotidienne. 

La pollution numérique est encore une notion un peu abstraite, puisque ce n’est pas perceptible directement (par rapport aux détritus sur la chaussée par exemple !), il faut pourtant mesurer notre impact et notre responsabilité pour éveiller les consciences à ce sujet. Nous pouvons tous faire des efforts individuellement, pour que l’impact positif soit plus grand.

Nos conseils pour diminuer l'impact environnemental du digital

Aujourd’hui, nous devons avoir le réflexe d’inclure des démarches écologiques dans le développement de nos projets digitaux, dans notre quotidien mais aussi sur notre lieu de travail.

Voici quelques conseils pour limiter notre empreinte écologique au travail… 

  • Faire le tri dans ses e-mails et les supprimer régulièrement (CleanFox est un super outil pour vous aider dans votre démarche)
  • Éviter d’imprimer au maximum 
  • Acheter du matériel informatique d’occasion et/ou reconditionné
  • Donner une deuxième vie au matériel informatique
  • Ne pas ouvrir trop d’onglets dans son navigateur (5 maximum !)
  • Limiter l’envoi d’emails avec des pièces jointes et utiliser Monday, Slack ou Google Drive (mais faire du tri régulièrement dans votre Cloud !)
  • Utiliser des moteurs de recherche éco-responsables comme Ecosia et Lilo
  • Éteindre ses appareils à la place de la mise en veille 
  • Désinstaller les applications ou les logiciels dont on ne se sert pas 
  • Se désabonner des newsletters qui ne nous intéressent plus
  • Opter pour mode "économie d'énergie" sur nos appareils électriques
  • Et petit tips en plus… Utilisez des gourdes réutilisables plutôt que des bouteilles plastique !

Mais Internet aide aussi…

Le digital permet aussi d’éveiller les consciences et d’adopter les bons gestes pour limiter son impact sur l'environnement. Nombre d’associations ont pu se faire entendre et être reconnues grâce aux réseaux sociaux, des initiatives ont vu le jour et ont rencontré du succès, et surtout, le web permet de communiquer à ce sujet et d'informer !

Alors utilisons le web et les technologies du digital à bon escient.

Chez Valeur Graphique, nous sommes conscients que nos métiers ont un impact sur l’environnement, c’est pourquoi nous faisons notre maximum pour diminuer notre empreinte écologique. 

A lire aussi : le lexique du marketing digital !